Toi Jojo

Aîné, tu es bien né,

Choyé, tu le reconnais,

Déterminé, dès le début de la journée,

Du regard des autres, tu t’es toujours moqué.

 

Le travail t’a toujours bercé,

Loin de lui tu n’existes qu’à moitié,

Même si tu n’as pas choisi ton métier,

Tu as su y trouver tes intérêts.

 

Des difficultés, tu sais t’en débrouiller,

Rien ne te fait arrêter,

Une solution à tout tu sais trouver,

Tout autour de toi, quelqu’un viendra toujours t’aider.

 

C’est ce talent que tu sais manier,

Comme un outil dans ton champs que tu peux utiliser,

Grâce à ta discussion, tu peux toujours tirer,

De tes relations, les plus beaux fruits comme dans ton verger.

 

Tous ceux qui t’admirent, auraient bien aimé,

Savoir comment faire pour te ressembler,

Un peu de ta force, de ta pugnacité,

Ta sensibilité, une petite dose de ta bonté et le tour est joué.

 

C’est pourtant pas encore suffisant pour te faire avancer,

Tu ne peux exister sans cette anxiété,

Qui met ton hyper vigilance aux aguets,

Et de tous les instants te permet de profiter.

 

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»